Réponse au « droit de réponse » :

Samedi matin fut mis dans nos boîtes à lettres un document à la lecture duquel, je me sens traitée de menteuse.

En effet je me suis publiquement exprimée lundi 3 mars et j’ai avancé des chiffres quant aux différents projets de construction du futur pôle enfance dont j’ai eu connaissance. Je me serais volontairement trompée. Cela me semble à même de rompre l’estime et la confiance que vous pouvez me porter et qui est nécessaire pour tout travail en commun.

Vous trouverez donc ci-joint copie de documents publics, consultables par chacun en mairie : les comptes-rendus des conseils municipaux.

Vous lirez, comme j’ai pu le faire, que :

Dans celui du 28 juin 2007 (que j’ai cité lors de la réunion du 3 mars dernier) « 49. Projet d’investissement cantine et garderie : Demande de subventions auprès du Conseil Général : Monsieur le maire présente au Conseil la note du CAUE sur le programme prévisionnel et l’enveloppe financière concernant l’aménagement d’un restaurant scolaire et la construction d’une garderie périscolaire…. Pour l’enveloppe financière prévisionnelle, le CAUE a estimé un montant global de 564 000 € HT pour les travaux, et 141 000 € HT d’honoraires et de frais d’études. Soit un coût d’objectif de 705 000 € HT. »

Celui du 1er octobre 2007 (cité dans le document qui nous a été remis dans les boîtes à lettres ce samedi pour un montant de 500 000 €) ne comporte aucun chiffre relatif à ce projet. Vous y lirez : « la délibération 37/2007 du 4 juin 2007 retenant la proposition 2 du CAUE qui installait le restaurant scolaire dans l’actuel commerce d’alimentation et proposait la construction de la garderie périscolaire dans des locaux mitoyens afin de mettre en commun les sanitaires. … Monsieur le Maire précise qu’il a fait l’analyse des propositions avec Monsieur TRENIT du CAUE et les valide en l’état. »

Lors de cette réunion publique du 3 mars, mon questionnement très concret portait sur les coûts comparés d’un projet de construction entièrement neuve versus un projet de rénovation partielle / agrandissement tel que validé en l’état.

Je suis « droite dans mes bottes ».
Dr Mireille DARET

Ce qui va changer dans la conduite de votre commune

 

 

Nous passerons des promesses aux actes :

En 2006, on nous avait promis l’efficacité. Nous avons eu des dossiers en attente !

On nous avait annoncé que le centre bourg serait redynamisé. Où est le dynamisme annoncé ?

On nous a promis le développement du commerce de proximité. Avez-vous vu l’ombre d’un résultat ?

On nous a annoncé une mobilisation autour de l’environnement. Que dire d’une commune qui n’assume pas les erreurs du passé avec notamment l’ancienne zone de stockage des déchets d’Ardenay.

On nous a annoncé des actions en faveur de la sécurité routière. Pourquoi avoir refusé l’aménagement du carrefour d’Ardenay ?

La liste est encore longue. Comment croire que ceux qui hier se sont enfermés dans l’immobilisme seront demain dans l’action ?

Désormais, nous serons à votre écoute. Le conseil municipal ne doit plus être la chambre d’enregistrement des décisions du maire. Nous en ferons un lieu de débat.

  

Nous refusons de promettre ce qui n’est pas financièrement réalisable.

Notre projet est ambitieux mais réaliste. Nous tiendrons nos engagements !

Faire du « PLU » un véritable outil du développement de notre commune

 

 

Après une phase d’élaboration qui a duré plusieurs années, le Plan Local d’Urbanisme (PLU) doit maintenant devenir opérationnel.

Si ce document engage l’avenir de notre commune durant les 15 prochaines années, il n’est pas pour autant figé.

Nous lui apporterons, au fil du temps, les ajustements nécessaires, afin qu’il demeure un outil au service d’un développement maîtrisé et harmonieux de notre commune.

  

Réaliser les aménagements de sécurité que nos concitoyens attendent

Le projet d’aménagement du carrefour de la place du centre est engagé et nous entendons le mener à bien.

Mais d’autres aménagements urgents sont nécessaires :

          L’aménagement du carrefour d’Ardenay a fait l’objet de propositions de la part du conseil général et des subventions sont possibles à hauteur de plus de 70 %. Il devra être réalisé dans les meilleurs délais.

Les abords de nos écoles devront également faire l’objet de travaux afin d’assurer la sécurité des enfants.

  

Instaurer une gestion budgétaire rigoureuse et remettre la fiscalité au service des projets

 

 

Alors que chaque Califontain s’acquittait en moyenne de 145 euros d’impôts locaux par an en 2001, il paie aujourd’hui 198 euros. Pourtant, des solutions alternatives à l’augmentation de la fiscalité existent :

Chaudefonds reverse une partie de sa fiscalité à la communauté de commune Loire-Layon. Il nous faut au plus vite, obtenir une exonération de ce reversement, au titre de la solidarité entre les territoires.

Le déficit chronique du budget d’assainissement constitue lui aussi un véritable gouffre dans lequel sont engloutis depuis des années les impôts des califontains. Il nous faudra, comme le prévoit la loi, gérer ce budget de façon autonome, et ne plus confondre redevance d’assainissement et impôts locaux.

Forts des marges de manœuvres ainsi dégagées, nous devrons à travers la mise en place d’un programme pluriannuel d’investissement, réaliser les projets que nous proposons aux califontains, tout en maintenant les taux d’imposition proches de leurs valeurs actuelles.

Réapprendre à vivre ensemble

Notre objectif est de favoriser dans notre commune des relations humaines simples, conviviales et franches. C’est là que naissent les idées. C’est là notamment, que l’on forge la dimension collective d’une société. C’est là aussi que se créent les solidarités.

Nous devrons, en collaboration avec les partenaires locaux, rechercher des solutions pour assurer l’approvisionnement des personnes âgées et des moins mobiles d’entre nous.

Nous encouragerons toutes les initiatives visant à rapprocher les générations : transmission des savoirs, témoignages, échanges culturels,…

  Revitaliser le tissu associatif 

Les associations constituent dans les communes rurales, le principal lien social, notamment entre les générations.

Il nous faut encourager leur création, mais aussi les accompagner dans la durée.

D’ici la fin du prochain mandat, la mise en place d’une salle pour les associations devra également être envisagée.

En plaçant les associations au cœur de notre projet, c’est « l’aventure humaine » que nous voulons encourager !

  

Environnement

Affirmer au travers des décisions publiques notre attachement à l’environnement 

Le développement durable doit être au centre de nos politiques communales. Nous entendons traduire sur le plan local les mesures proposées par le « Grenelle de l’environnement ».

En application d’une délibération de 2004, jusqu’ici non suivie d’effets, l’ancienne zone de stockage des déchets à Ardenay devra être définitivement remblayée, paysagée et restituée à la nature.

Nous ferons entendre la voix de Chaudefonds dans le dossier de réouverture de la carrière sur le site du « lac bleu ». Nous avons la volonté d’obtenir l’assurance que la nature et l’étendue du projet ne mettent pas en péril la qualité de vie de nos concitoyens.

Concernant les réseaux d’assainissement et la station d’épuration, nous réaliserons les travaux d’amélioration nécessaires en respectant un rythme compatible avec l’autonomie du budget d’assainissement.

Nous mettrons en place les dispositifs nécessaires afin de réduire les coûts de mise aux normes des assainissements individuels.

Ensemble pour Chaudefonds : un regard nouveau, un projet nouveau !

 Chères Califontaines, Chers Califontains,   

Chaudefonds sur Layon, comme l’ensemble des petites et moyennes communes de France, se trouve dans une période de mutations, présentes et à venir. Les structures territoriales risquent de changer. Il nous faudra affirmer notre présence. Pour cela, il faut être respecté. L’intégrité de vos élus ne doit, par conséquent, à aucun moment pouvoir être prise en défaut. Nous ferons en sorte que ce point ne prête pas à discussion.

Les neuf femmes et les cinq hommes, aux compétences complémentaires et aux caractères bien affirmés, qui m’accompagnent sur cette liste, sont d’origines et de sensibilités différentes. Ils ont en commun le désir de faire la preuve qu’à Chaudefonds sur Layon, un conseil municipal peut gérer la commune différemment. Des chiffres, oui ! Plusieurs d’entre nous sont chefs d’entreprises ou exercent des responsabilités, et tous ont démontré de grandes qualités dans leurs métiers. Mais au-delà des chiffres, c’est le bien-être et le rassemblement de tous qui constituent notre motivation. Il faut prévoir, il faut organiser et aussi laisser parler nos imaginations et nos cœurs.

Prévoir que si l’on veut garder des habitants sur la commune, il faut des emplois. Et des emplois sans entreprises, cela n’existe pas ! Il nous faudra rechercher des solutions afin de stimuler l’économie, sans pour autant faire de Chaudefonds, une cité industrielle. Pour ce qui est du logement, la maîtrise du développement de notre commune, doit permettre de préserver le caractère rural, pittoresque et le patrimoine de notre village viticole.

Organiser, c’est faciliter les initiatives des habitants en faveur de la collectivité et les différentes formes d’animations locales. Fêtes, animations culturelles, animations sportives : chaque occasion pour les califontains de se retrouver est une chance pour la collectivité tout entière.

Pour les jeunes, au-delà de l’emploi, nous devons faire en sorte qu’avec l’appui des adultes, ils s’investissent dans des activités diverses et tissent avec notre commune des liens solides.

Les personnes âgées, ont beaucoup à transmettre aux plus jeunes : l’expérience, la sagesse, et donc la tolérance. Faisons en sorte que les liens entre les générations ne soient pas rompus. Pour cela, il faut être ensemble, il faut se rencontrer, il faut se parler, oublier les différences et les clans, et cela ne doit pas s’arrêter au stade des promesses.

N’attendez pas de nous des promesses illusoires. Il existe un budget. Une gestion saine, des projets compatibles avec nos capacités financières, et beaucoup plus encore avec notre imagination et notre cœur : c’est cela, respecter le citoyen.

Tous ensemble, nous serons à votre service, et nous bâtirons avec vous l’avenir de Chaudefonds.

Pierre AGUILAS

ENFANCE

Faire de l’enfance et de l’éducation la priorité de notre mandat

Nous engagerons rapidement la construction du pôle enfance (cantine, garderie, relais assistantes maternelles) dont la commune a besoin. Cette construction devra s’inscrire dans un projet de réaménagement de l’ensemble de la zone située derrière la salle communale.

La réorganisation des locaux de l’école publique fera également l’objet d’une étude.

Nos deux écoles se verront allouer les moyens financiers nécessaires à leur fonctionnement.

  

CHAUDEFONDS SUR LAYON

Ensemble pour Chaudefonds

Rendez-vous lundi 3 mars

Elections municipales 2008 :

Afin de vous présenter nos objectifs pour Chaudefonds,
nous vous invitons à une réunion publique

Lundi 3 mars
20h30
salle communale
de Chaudefonds sur Layon

Pierre Aguilas et ses co-listiers

img7753.jpg

Un regard nouveau, un projet nouveau !

Electrices, Electeurs,  

Au terme d’une réflexion de plusieurs  mois initiée par Pierre AGUILAS, nous avons décidé de nous présenter à vos suffrages lors des scrutins des 9 et 16 mars prochains. Nous souhaitons rassembler tous les califontains autour des quatre piliers qui ont fondé notre démarche : 

Compétences : 

Pierre AGUILAS a choisi de s’entourer de femmes et d’hommes aux compétences diverses ; finances, environnement, urbanisme, enfance, affaires sociales, voirie etc… Nous vous proposons de conjuguer nos savoirs afin de relever les défis qui attendent notre commune.

 Diversité : 

Métiers, âges, zones géographiques, centres d’intérêt, sensibilités : notre liste revendique sa diversité. Celle-ci constitue à nos yeux le seul véritable garant de l’écoute, du rassemblement de tous et de l’efficacité que nos concitoyens sont en droit d’attendre.

 Intégrité : 

La gouvernance d’une commune requiert de la part de chaque conseiller qu’il agisse dans l’intérêt général. Chacun de nous s’engage à faire preuve tout au long de son mandat de l’intégrité la plus totale. 

 Transparence :  

Nous voulons impliquer chacun de vous dan sle processus de décision publique. Chaque dossier important devra faire l’objet d’une phase de concertation avant la prise de décision.  Chacun de nous s’engage à être un indéfectible relais entre la population et la municipalité. Nous vous devons l’information, et vous serez informés !    

Au delà de la gestion de la commune, nous entendons assurer le renouveau associatif, culturel et économique dont Chaudefonds a besoin. 

  Batissons ensemble un projet nouveau pour Chaudefonds !

 Votez et appelez à voter pour la liste : 

Ensemble pour Chaudefonds : Un regard nouveau, un projet nouveau !   


img7767.jpg

12

juillet 2021
L Ma Me J V S D
« mar    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

goudarguesaucoeur |
Groupe Etudiant Autonome |
Cantonales Meymac 2008 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Un nouvel élan pour SAINT-T...
| leporgeautrement
| Langoiran, c'est maintenant!